23 juin 11

QUAND LE REQUIN DORT... VU PAR LABOURGEOISE

quand_le_requin_dort

Présentation de l'éditeur:Sardes depuis le Paléolithique supérieur, les Sevilla-Mendoza ignorent la normalité. Un père entiché de voyages lointains, une mère perdue devant la vie, une tante plongée dans des amours sans lendemain, un frère sourd à tout sauf à son piano. Celle qui décrit l'étrange et attachante ambiance familiale, avec une impassible candeur, est une adolescente engluée dans une liaison inavouable... Une liaison qu'elle cache à sa famille, où pourtant on parle d'amour et de sexe sans inhibitions. On y parle aussi de Dieu, dont on n'arrive pas à décider s'il existe ou pas. Plutôt qu'à lui, autant s'en remettre à la superstition pour affronter les dangers de l'existence. Celle-ci se déroule comme si on était dans la gueule d'un requin. Un requin qui vous enserre entre ses dents et vous empêche de vivre. On essaye d'en sortir quand il dort...

Et alors?:  Je suis fan de Milena Agus mais là je dois avouer que je ne trouve pas que ce soit un de ces meilleurs romans. L'écriture m'a parfois dérangée, l'histoire semble un peu insipide aussi parfois. Reste malgré tout cette ambiance lourde et pesante particulière dans ses romans. Moyen moyen pour moi donc.

Posté par labourgeoise à 08:04 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

13 juin 11

LE CAVEAU DE FAMILLE... VU PAR LABOURGEOISE

le_caveau_de_famille

Présentation de l'éditeur: Après l’immense succès du Mec de la tombe d’à côté, nous sommes des centaines de milliers de lecteurs à nous demander ce qu’il advient de Désirée, la bibliothécaire, et de Benny, le paysan. Elle dévore avec autant d’ardeur les livres et les produits bio, lui élève des vaches et n’imagine pas qu’on puisse lire « de son plein gré ». Pourtant, ils se sont promis trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c’est terminé pour toujours. Et si ça marche…

Et alors?: J'ai retrouvé avec plaisir les aventures de Désirée et Benny. Lecture légère, dans la lignée du Mec de la tombe d'à côté, sans grande surprise mais cela fait du bien un petit roman léger. Merci Val de ce prêt.

Posté par labourgeoise à 09:25 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
25 mai 11

MEURTRES ENTRE SOEURS... VU PAR LABOURGEOISE

meutre_entre_soeurs

Présentation de l'éditeur:« Liv » et « Em » grandissent dans l'Angleterre des années 50. La guerre a rendu veuf le père de l'une et la mère de l'autre, qui forment ensemble un nouveau couple. Seulement, « Mo » et « Pa » ne veulent pas s'arrêter là : ils font un autre enfant. Ce sera une troisième fille, Rosie, leur préférée, pourrie-gâtée. Sentant le profit qu'elle peut tirer de la situation, Rosie, sous des airs innocents, est une vraie peste, pleine de malice, jalouse de ses deux grandes soeurs. Si jalouse et si sournoise qu'à l adolescence, elle parvient par de faux scandales à gâcher leurs espoirs de mariage. Mariée ensuite pour sa part à « Rup », un agent de change aussi peu scrupuleux qu'elle, Rosie donne naissance à Alice, qui ne tournera pas beaucoup mieux que sa mère, devenant une petite junkie sans scrupules. Rosie, Rup et Alice franchissent un pas supplémentaire dans l'intrigue cynique en convoitant la maison familiale, où sont restées vivre Mo, Liv et Em, rejointes par « Pam », la tante américaine. Entre difficultés matérielles et fous rires complices, les quatre femmes résistent avec le fréquent secours d'une lampée de gin. Pour s'en sortir, Liv et Em vont devoir esquiver les mauvais coups de Rosie, Rup et Alice quitte à aller jusqu au meurtre « involontaire » !

Alors ma pomme t'en penses quoi?:  J'ai lu avec beaucoup de plaisir cette histoire de jalousie, de sournoiserie entre soeurs. Un humour cynique bien british, un style fluide... j'ai bien aimé, y compris le côté immoral de l'histoire et sa fin. Un chouette moment de lecture. Merci Val de cette découverte.

Posté par labourgeoise à 09:28 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
11 mai 11

MORT AUX CONS... VU PAR LABOURGEOISE

mort_aux_cons

Présentation de l'éditeur: Contrairement à l'idée répandue, les cons ne sont pas réformables ; les campagnes de prévention ou les actions pédagogiques n'ont pas de prise sur eux. Une seule chose peut les amener non pas à changer, mais du moins à se tenir tranquille : la peur. Je veux qu'ils sachent que je les surveille et que le temps de l'impunité est révolu. Je compte à mon actif cent quarante meurtres de cons. Afin qu'ils ne soient pas morts pour rien, je vous enjoins de lire ce manifeste. Il explique le sens véritable de mon combat. » Qui n'a jamais rêvé de tuer son voisin le dimanche matin quand il vous réveille à coups de perceuse? Ou d'envoyer dans le décor l'automobiliste qui vous serre de trop près? Le héros de cette histoire, lui, a décidé un jour de passer à l'action.

Et alors j'en pense quoi?: C'est un super sujet... on y découvre un citoyen lambda qui execute tous les "cons" qu'il croise sur son passage. Reste à définir ce qu'est un con... à lire au second degrès bien entendu. Quelques longueurs en milieu de lecture, on avance de façon fastidieuse parfois mais on s'accroche pour voir jusqu'où cette folie va nous emmener. J'ai bien aimé la fin, assez logique somme toute... un bon moment de lecture pour moi.

Posté par labourgeoise à 17:34 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
04 mai 11

L'EXCUSE... VU PAR LABOURGEOISE

l_excuse

Présentation de l'éditeur: J'aurais dû m'en apercevoir dès le début : la première fois que je l'ai vue, le soir où elle a débarqué sur l'île avec ma mère et s'est encadrée dans la porte-fenêtre, éblouie par le décalage horaire et le coucher de soleil, tout coïncidait, tout concordait. Nous reproduisions déjà à notre insu la situation de départ de ce vieux bouquin de James que, comme tous les étudiants américains, j'avais lu à la fac quelques années plus tôt. Sur le moment je n'ai rien compris. Mais maintenant j'en suis sûr : sa personnalité, sa vie, ses voyages, ses amis, les hommes qui l'ont aimée, celui qu'elle a épousé, ses enfants, ses deuils, tout a été écrit, imaginé il y a un siècle. Je ne suis pas superstitieux. Je ne suis pas fou. Je ne crois pas au destin. Mais le sien imite exactement celui d'un personnage de roman qu'elle ne connaît même pas. Et qui se termine par ma mort - je veux dire la mort de mon modèle, Ralph. Elle, l'héroïne, on ne sait pas ce qu'elle va devenir. Mais je peux peut-être déjouer cette espèce de malédiction. Je n'ai plus beaucoup de temps, je sais ce qui me reste à faire.

Mon avis: Belle découverte que ce roman, cette énigme plutôt que va mener le personnage principal, Lise, dans la découverte de ce que fut sa vie vue par un autre qui l'a beaucoup aimé. Intéressante vision que de se découvrir au travers le regard de l'autre. Belle histoire/enquête, agréable à lire et émouvante.

Posté par labourgeoise à 08:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

27 avr. 11

VA CHERCHER... VU PAR LABOURGEOISE

va_chercher

Résumé de l'éditeur: Moi, c’est Chet, chien-détective. Oui, c’est vrai, j’ai lamentablement échoué aux épreuves de sélection de chien policier, mais bon, sniffer des paquets de drogue au milieu des chaussettes sales, c’était vraiment un boulot de chien !Non, finalement, je me suis associé avec Bernie, un détective privé un peu cabossé par la vie – divorce, pension alimentaire, fins de mois difficiles, vous voyez le genre, quoi ! Il fait dans la recherche de personnes disparues…Là, on vient de nous demander de retrouver une ado qui a fait une fugue. Fastoche ! Je renifle ses affaires, un sac à dos qui sent le vieux hamburger et le pétard, et nous voilà partis dans la décapotable de Bernie. Lui tient le volant, moi je fais la route truffe au vent. Au fait, il y avait une autre odeur dans les affaires de la gamine. La peur… Là, mon vieux Bernie, il va falloir s’y mettre si on ne veut pas la retrouver en chair à pâté, cette petite !

Et alors?: Amoureux des chiens, ce livre est fait pour vous. Une enquête menée par un chien détective, avec ses points de vue amusant, de bons moments en perspective, plein de légèreté. Se lit vite, bon moment de détente.

Posté par labourgeoise à 09:12 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
11 avr. 11

UN HOMME A DISTANCE... VU PAR LABOURGEOISE

Un_homme___distance

Présentation de l'éditeur: Kay Bartholdi est libraire à Fécamp, Jonathan Shields est un écrivain américain. Pour un guide touristique de la côte normande, il lui commande des livres par correspondance. Elle répond à cet inconnu qui semble partager les mêmes goûts qu'elle. Lettre après lettre, ils se découvrent une même passion pour la littérature. Cette relation épistolaire devient bientôt aussi passionnée que celle de deux amoureux. Ils se découvrent, se jaugent, s'offrent l'un l'autre leurs plus belles lectures : Maupassant, Jean Lorrain, Flaubert, Barbey d'Aurevilly, Roger Martin du Gard, etc... et se disent, à travers leurs auteurs préférés, des choses qu'ils n'auraient pas osé avouer.

Et alors?: Se lit à vitesse grand V... cette libraire est attendrissante au travers sa passion des livres. Par contre je n'ai pas aimé la fin ni le retournement de l'énigme... moyen moyen donc pour moi

Posté par labourgeoise à 08:08 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
30 mars 11

MARCHE ARRIERE... VU PAR LABOURGEOISE

marche_arriere

Présentation de l'éditeur:« Il y a deux heures, j'ai écrasé mon ex-femme en reculant avec mon 4x4. J'ai toujours été d'un naturel assez maladroit ». Jusqu'à cette soirée d'octobre 2002, Vincent Verdun mène une existence agréable : fondateur et directeur d'un institut de langues, il réside dans un appartement cossu et vient de s'acheter une voiture neuve. Marianne et lui ont raté leur mariage mais réussi leur divorce : tous les dimanches soirs, il prend l'apéritif chez elle, en compagnie de son nouveau compagnon. Placé en garde à vue après le drame, Vincent est très vite convoqué dans le bureau d'une juge. Séduisante mais implacable, celle-ci instruit le dossier à charge. Vincent clame son innocence : non, il n'a jamais voulu tuer son ex-femme ! Pourtant, certains témoignages le contredisent...

Et alors j'en pense quoi?: Le sujet était prometteur... mais à mon niveau c'est une déception. Je trouve cette lecture un peu insipide, peu de suspens en fait, analyse très superficielle de la situation et du pourquoi Vincent en est arrivé là... bof bof.

Si malgré cela vous souhaitez le lire, je le mets volontiers dans le circuit du livre voyageur... faites moi signe !

Il part donc chez Val puis chez Dame Hortensia...

Posté par labourgeoise à 16:14 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
26 févr. 11

LA VOLEUSE DE LIVRES... VU PAR LABOURGEOISE

la_voleuse_de_livres

Présentation de l'éditeur:Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est - ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...

Et alors?:Le style particulier de ce roman est deroutant au début de la lecture mais on se prend vite et on a qu'une envie: ne pas lâcher ce petit pavé. C'est un roman, une fable, un conte où la Mort contemple l'humanité dans l'Allemagne nazie. On suit avec plaisir mais aussi avec douleur les péripéties de cette fillette qui vole des livres pour le plaisir de la lecture. On y découvre la Mort qui emporte les âmes et parfois s'attendrit aussi. J'ai adoré, un vrai coup de coeur.

Je suis en mode pause... à très bientôt !

Posté par labourgeoise à 20:35 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
16 févr. 11

J'AI TOUT ENTENDU... VU PAR LABOURGEOISE

j_ai_tout_entendu

Présentation de l'éditeur: " Je n'ai pas prononcé un seul mot depuis le matin où je suis descendu du car à Barrington, il y a cinquante-deux ans. J'avais dix ans, et ma mère venait de se volatiliser au beau milieu de la nuit. Depuis, elle n'a plus jamais donné signe de vie [...]. Tout le monde ici vous dirait que je suis sourd-muet. Rien de plus faux. En réalité, j'ai entendu tout ce qui en valait la peine dans cette ville. " Les confidences qui vont suivre dévoilent une ville du sud des Etats-Unis pourrie par l'argent, l'ambition et la xénophobie.

Et alors?: Sur une idée originale, l'histoire de cet homme qui feint d'être sourd et laisse traîner ses oreilles avec beaucoup de subtilité et découvre les travers d'une société américaine bien décevante. Le style est fluide, l'intrigue est intéressante, la revanche de cet homme sur une vie qui ne l'a pas épargné... un bon moment de lecture pour moi.

Posté par labourgeoise à 07:03 - - Commentaires [10] - Permalien [#]