16 nov. 11

LA COULEUR DES SENTIMENTS... VU PAR LABOURGEOISE

la_couleur_des_sentiments

Présentation de l'éditeur: Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue.
L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Et alors ma pomme en pense quoi?: Si il devait n'y avoir qu'un livre sous le sapin de Noël cette année ce serait celui-ci. L'histoire n'a rien d'exceptionnelle et a été traité maintes fois déjà en littérature mais le style aisé et fluide fait de ce roman un livre que je qualifierais de "passe partout". On est vite emporté dans la lecture de ce pavé (oui il est imposant) et pour ma part j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher. Ambiguïté des relations humaines face à des lois raciales strictes, beaucoup de sensibilité et de courage pour ces femmes qui décident de se rebeller à leur façon. Rien d'étonnant qu'une adaptation au cinéma soit sortie, le style très descriptif et imagé s'y prête bien. Un excellent moment de lecture, merci Val de ce prêt.

Posté par labourgeoise à 07:01 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

08 nov. 11

LE VOISIN... VU PAR LABOURGEOISE

le_voisin

Présentation de l'éditeur: Un mari souvent absent. Un métier qui ne l'épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Comment imaginer ce qui l'attend dans le charmant appartement où elle vient d'emménager ? À l'étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l'épaisseur d'un plancher la sépare désormais de son pire ennemi... Quel prix est-elle prête à payer pour retrouver sommeil et sérénité ? Grâce à un scénario implacable, Tatiana de Rosnay installe une tension psychologique extrême. Situant le danger à notre porte, elle réveille nos terreurs intimes.

Et j'en pense quoi?: Je l'ai quasiment lu d'une seule traite tellement il est prenant, un peu flippant aussi. Un bon thriller, on se demande où nous mène l'auteur, on voit sombrer Colombe dans ce stress psychologique... j'ai juste trouvé la fin un peu facile, rapide... mais un bon moment de lecture pour ma part.

Posté par labourgeoise à 07:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
29 oct. 11

LE VIEUX QUI NE VOULAIT PAS FETER SON ANNIVERSAIRE... VU PAR LABOURGEOISE

le_vieux_qui_ne_voulait_pas

Présentation de l'éditeur: Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.

Et alors?: Un vrai délire que cette littérature suédoise. Où comment traverser l'histoire contemporaine en suivant les péripéties de ce papy extraordinaire. Lecture très sympa, beaucoup d'humour avec un petit côté déjanté. Merci Mary de ce prêt.

Posté par labourgeoise à 11:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
22 oct. 11

UN NOEL DE REVE... VU PAR LABOURGEOISE

un_noel_de_reve

Présentation de l'éditeur: Noël approche. Avec son lot d'étoiles dans les yeux, d'odeurs de pancakes... Cette année, Eddie l'aura son vélo rouge. Il y croit dur comme fer. Même si la chasse aux cadeaux n'a rien donné, les jours précédents. Même si sa mère, qui l'élève seule, peine à joindre les deux bouts. Il n'a pas la vie facile, Eddie. Ce vélo, il l'a bien mérité. Ce vélo qu'il n'aura pas... A la place, sous le sapin, trône un pull-over moche, tricoté à la main. On est capricieux à 12 ans. Egoïste. Destructeur. Il faudra au jeune adolescent l'expérience d'une nuit cauchemardesque, interminable, pour redécouvrir l'amour de sa famille, cette joie qui sauve de tout. La véritable magie de Noël...

Et alors ?: Pas encore tout à fait l'époque pour lire ce roman dit de "Noël" mais un bon moment de lecture pour moi. A travers les sentiments complexes de ce pré-ado, on se retrouve tous dans cette quête de bonheur, dans cette quête de connaissance de soi, d'acceptation des maux de la vie... merci Maman de ce prêt.

Posté par labourgeoise à 09:24 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
12 oct. 11

RIEN NE S'OPPOSE A LA NUIT... VU PAR LABOURGEOISE

Lu dans le cadre du Match Littéraire de la rentrée organisé par Price Minister, "Rien de s'oppose à la nuit"

rien_ne_s_oppose___la_nuit

Résumé de l'éditeur: Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l'écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd'hui je sais aussi qu'elle illustre, comme tant d'autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence.

Et alors?: J'apprécie l'écriture sensible de Dephine De Vigan et ce récit sur sa mère n'échappe pas à cette sensibilité sans pour autant tomber dans le larmoyant. Elle y relate ici la vie de sa mère, de cette grande famille marquée par les aléas de la vie. J'ai trouvé cette lecture bouleversante. L'auteur raconte sa mère (selon ses dires), fait face à de nombreuses réticences familiales et personnelles pour se faire et arrive au final à retracer la vie de cette mère si particulière, avec toujours en toile de fond cette rage de surmonter (ou pas) les injustices de la vie. Une écriture que je qualifierai de fiévreuse et qui parfois vous met mal à l'aise, vous donne des sueurs, mais surtout pas romancée du tout. Je suis admirative de cette mise à nu de l'auteur et pense qu'un tel récit si abouti doit au final permettre d'avancer dans sa construction personnelle et faire ses adieux. Au dernier mot de cette lecture je me suis dit "whaou c'est fort". Un très beau livre.

Posté par labourgeoise à 11:55 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

05 oct. 11

LA TERRE DES MENSONGES... VU PAR LABOURGEOISE

la_terre_des_mensonges

Présentation de l'éditeur: Après la mort de leur mère, trois frères que tout sépare se retrouvent dans la ferme familiale. Tor, l'aîné, se consacre à l'élevage de porcs, Margido dirige une entreprise de pompes funèbres et Erlend est décorateur de vitrines à Copenhague. Les retrouvailles s'annoncent mouvementées : la tension atteint son paroxysme lorsque la question de l'héritage amène le père de famille à révéler un terrible secret.

Alors ma pomme en pense quoi?: Ce roman porte bien son nom... que de mensonges dans cette famille ! Une famille écartelée qui n'en est pas vraiment une mais se découvre et apprend à se connaître autour de cette mère qui se meurt. Les membres de cette famille sont tous opposés tant dans leur façon de vivre que celle de penser, provoquant ainsi des tensions et déchirements. Une bonne lecture qui tient en haleine, on a envie de connaitre la suite au fil des pages. Par contre la fin est beaucoup trop rocambolesque pour ma part. Merci Maman de ce prêt.

Posté par labourgeoise à 08:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 oct. 11

ANTECHRISTA... VU PAR LABOURGEOISE

antechrista

Présentation de l'éditeur: Avoir pour amie la fille la plus admirée de la fac, belle, séduisante, brillante, enjouée, audacieuse ? Lorsque Christa se tourne vers elle, la timide et solitaire Blanche n'en revient pas de ce bonheur presque écrasant. Elle n'hésite pas à tout lui donner, et elle commence par l'installer chez elle pour lui épargner de longs trajets en train. Blanche va très vite comprendre dans quel piège redoutable elle est tombée. Car sa nouvelle amie se révèle une inquiétante manipulatrice qui a besoin de s'affirmer en torturant une victime. Au point que Blanche sera amenée à choisir : se laisser anéantir, ou se défendre.

Et alors?: Ce roman relate la perversité des relations et notamment celles d'amitié. Il se lit assez bien et l'histoire est prévisible. Cela manque de profondeur je trouve, l'auteur aurait pu aller beaucoup plus loin sur le sujet...

Posté par labourgeoise à 08:50 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
01 oct. 11

LA GRAND MERE DE JADE... VU PAR LABOURGEOISE

la_grand_mere_de_jade

Présentation de l'éditeur: Quand Jade, une jeune femme moderne, " enlève " sa grand-mère pour lui éviter la maison de retraite et fait habiter à Paris celle qui n'a jamais quitté la campagne, beaucoup de choses en sont bouleversées. A commencer par l'image que Jade avait de sa Mamoune, si bonne, si discrète... Une histoire d'amour entre deux femmes, deux générations, au dénouement troublant...

Et alors?: J'apprécies beaucoup le style de Frédérique Deghelt et cette histoire de 2 générations de femmes vivant ensemble pour la première fois m'a tout de suite séduite. Où comment redécouvrir une personne que l'on croyait connaître... choc de 2 générations qui apprennent l'une de l'autre, c'est rempli de tendresse sans être larmoyant. On ne peut s'empêcher de se sentir concernée car le sujet de fond est bien celui de nos "3ème âges" et comment la société les traite. On se surprend à se demander ce que nous ferions si cette situation se présentait. Certains passages auraient mérité d'être plus approfondis (ce que pense le reste de la famille notamment). Je regrette juste cette fin qui m'a laissé dubitative au point de me demander si je l'ai comprise... si vous l'avez lu je suis preneuse de votre ressenti sur cette fin inattendue.

 

Posté par labourgeoise à 08:22 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
29 sept. 11

PIEGE NUPTIAL... VU PAR LABOURGEOISE

piege_nuptial

Présentation de l'éditeur: Ce qui a manqué à Nick, journaliste américain en virée dans le bush australien ? Quelques règles élémentaires de survie : 1 Ne jamais conduire en pleine nuit sur une route déserte : un kangourou se ferait une joie de défoncer votre pare-chocs. 2) Ne jamais céder aux charmes d'une auto-stoppeuse du cru. 3) Et ne jamais se laisser droguer, enlever et épouser par ladite autochtone. Dans son village, en effet, le divorce n'est pas autorisé. Mais le nombre de veuves y est impressionnant...

Et alors?: Une lecture fluide et rapide pour ce roman (dont l'ancien titre de 1994 est "Cul de sac"). C'est totalement irréaliste, glauque, déjanté, le récit de cet homme qui part à l'autre bout du monde et se laisse prendre au piège. Néanmoins écriture très masculine, efficace mais manquant de nuances et de sensibilité à mon goût. Se lit d'une seule traite car plutôt prenant. Merci Maman pour ce prêt.

Posté par labourgeoise à 19:21 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
20 sept. 11

L'ANNONCE... VU PAR LABOURGEOISE

l_annonce

Présentation de l'éditeur: Paul a quarante-six ans. Paysan, à Fridières, Cantal. Cinquante trois hectares, en pays perdu, au bout de rien. Il n’a pas tout à fait choisi d’être là, mais sa vie s’est faite comme ça. Paul n’a qu’une rage : il ne veut pas finir seul, sans femme.

Et alors?: Ce livre n'est pas sans me rappeler une émission récemment passée sur nos ondes... Il m'a laissé un goût d'inachevé... la fin est très abrupte je trouve. On aurait aimé en découvrir plus sur cette nouvelle vie à la ferme, sur les ressentis d'Annette qui plaque tout pour une nouvelle vie... se lit très bien, même si les phrases sont un peu longues parfois. Moyen moyen pour ma part. Merci Maman de ce prêt.

Posté par labourgeoise à 07:43 - - Commentaires [7] - Permalien [#]